Navigation


 Pink Mag'


 Retour au forum

Pink Solution   

Pink Mag' N°1 - Invasion d'Enutrof ! Les coulisses dans ce numéro spécial

Cornélius | Publié ven 20 Juil 2018 - 13:39 | 825 Vues

Il fut le premier, mais pas le dernier. Rarohe avait compris tôt, frustré de ne rien dropper qu’il était, que l’Enutrof était la seule réincarnation qui lui permettrait de s’équiper de son convoité Plastron Vampyrique. Son meneur avait beau en avoir récolté trois sur le corps froid de Vampyro, Rarohe, lui, arrivait toujours à faire en sorte de tellement amocher le Comte de Wagnar qu’il ne restait plus rien à récupérer. Pas même un tissu opale…

Il prit sa décision un bon matin, en criant et râlant comme à son habitude, et ne reparu que le soir, sous les traits d’un vieil homme au visage sévère. Robert Kelso était né. Un Enutrof né du désir, de la cupidité, et surtout, de la frustration.

Et le voilà quelques jours plus tard, accumulant des richesses insoupçonnées, empilant ses Krosbouates par paquets de 100 et volant à Vampyro sa coiffe en plein affrontement. La guilde le regardait faire, puis décida d’un même élan de l’imiter. Bientôt, la guilde se remplit d’Enutrofs encore plus cupides, encore plus assoiffés de richesse, encore plus laids. Caerwynn, Lionika, Soignur, Keryaa, tous se transformaient petit à petit en vieux aigris avides de drop.

Mais un vieux sage observait tout ce remue-ménage d’un œil critique. Keyde. Le premier Enutrof. Celui qui n’avait jamais eu de problème financier, malgré une famille à nourrir (en guilde, on appelle cette famille « les mules de Keyde », c’est un surnom purement affectif).

Loin de les renier, il leur apprit à vivre comme un Enutrof : toujours préférer les dragodindes aux Zaaps, toujours envoyer son Phorreur se nourrir seul (pour l’endurcir, bien sûr, pas parce qu’il coûterait cher à nourrir, pensez-vous), toujours vendre des objets le double du prix de base, toujours s’enduire le corps de beurre ou de margarine avant un combat pour éviter de se faire tacler, etc.

Il leur expliqua même comment jongler avec un Kama tout en se faisant sérieusement amocher par un Iop en colère. Toutefois, ces explications avaient un prix. Keyde était un Enutrof. Il était sans doute même Enutrof en personne, ou sa réincarnation. Les Enutrof domestiqués, les « mulasses » comme il les appelait, payèrent cher leur confiance en Keyde. Toutes les richesses accumulées finirent dans sa poche.

Depuis, seuls quelques Enutrof persistent à déambuler dans la guilde, le regard aussi vide que leurs poches, titubant sous leur encombrante pano « Pépé ». Il arrive d’ailleurs de croiser Robert Kelso au Faubourg, vendant ses tapis et augmentant ses prix chaque fois que quelqu’un essaie de les baisser.

C’est donc un retour à la normale chez Pink Solution, bien que certains osent encore sortir leur mulasse pour aller rendre visite au Bouftou Céleste...

À propos de l'auteur